Partenaires

La capacité de la Fondation Jean Lapointe à maintenir ce programme sera directement influencée par l’implication des partenaires.
En intervenant aujourd’hui, vous accompagnez les jeunes vers la réussite scolaire et vous construisez le Québec de demain.

Mission de La Fondation Jean Lapointe

Depuis plus de 30 ans, la Fondation Jean Lapointe recueille les fonds qui lui permettent de soutenir activement et de manière significative la lutte contre l’alcoolisme, les toxicomanies et les autres dépendances qui affectent la population du Québec. Ses campagnes d’information, notamment son téléthon annuel diffusé pendant plus de 10 ans, ont définitivement changé la perception du public à l’égard des dépendances et encouragé le recours aux ressources d’aide et de traitement.



Pourquoi appuyer la Fondation Jean Lapointe ?

En devenant partenaire financier du Programme de sensibilisation aux risques liés à la consommation d’alcool et de drogues chez les jeunes de la Fondation Jean Lapointe, vous contribuez de manière significative à une mission dont les actions se répercuteront à la grandeur du Québec. Vous participez à diminuer les coûts du système de santé en évitant qu’un grand nombre d’individus ait éventuellement à recourir à des traitements et à des hospitalisations coûteux pour des problèmes reliés à la consommation d’alcool et de drogues.

Vous permettez à la Fondation Jean Lapointe de jouer un rôle essentiel à une étape cruciale de la vie de milliers d’adolescents québécois.

En intervenant aujourd’hui, vous accompagnez les jeunes vers la réussite scolaire et vous construisez le Québec de demain!

Nous appuyer

Pourquoi
sensibiliser ?

L'importance d'exposer les jeunes à des activités de prévention et de leur offrir des services adéquats, au cours de leur transition entre l'enfance et l'adolescence n'est plus à démontrer. Ces activités contribuent à développer chez les jeunes les habiletés nécessaires afin qu'ils puissent faire des choix sains et éclairés.

L'atelier Mon indépendance, j’y tiens! vise à retarder le plus tardivement possible l'âge d'initiation à la consommation en améliorant les mécanismes de prise de décision individuelle des jeunes. Plus nos jeunes seront outillés adéquatement, meilleures seront les chances qu'ils agissent de manière responsable.


Lire Plus




 Mon indépendance, j’y tiens!

Mon indépendance, j’y tiens! est un programme novateur de prévention des risques liés à la consommation d’alcool et de drogues destiné aux jeunes qui entrent à l'école secondaire. Les jeunes de 12 à 14 ans sont spécifiquement ciblés puisque c’est à cet âge que débute généralement l’expérimentation des substances psychotropes. De plus, les études démontrent que c'est à cet âge que la prévention est plus susceptible d‘être efficace. La première secondaire constitue donc le moment idéal pour donner à ces jeunes les outils qui leur permettront de prendre des décisions responsables, augmentant ainsi leurs chances de vivre une vie meilleure, plus productive et en santé.

Structuré autour d’un atelier d’une durée de 60 à 75 minutes riche en interactions, ce programme permet aux jeunes de recevoir une information juste et actuelle sur les risques que comporte la consommation d’alcool et de drogues.

Les objectifs que poursuit Mon indépendance, j’y tiens! :

  • Sensibiliser les jeunes aux effets des substances psychotropes dans le cerveau humain, à court comme à long terme;
  • Sensibiliser les jeunes aux croyances (à risques ou protectrices) qui viennent influencer la consommation d’alcool et de drogues durant l’adolescence;
  • Sensibiliser les jeunes aux influences négatives et positives qui déterminent les décisions liées à la consommation d’alcool et de drogues;
  • Informer les jeunes à propos des stratégies d’évitement et de réduction des risques;
  • Informer les jeunes sur les ressources d’aide disponibles.

 Mon indépendance, j’y tiens! : un programme qui a passé le test !

Mon Indépendance, j’y tiens! est un outil de sensibilisation développé à partir des meilleures pratiques et évalué de façon très stricte par le CQLD. L’évaluation se poursuit sur une base continue et les animateurs doivent, à chaque présentation, demander aux jeunes et aux enseignants qui les accompagnent de compléter des fiches d’évaluation qui sont compilées et analysées annuellement. Cette procédure permet d’assurer l’amélioration constante des pratiques et la mise à jour des activités.

Des compétences marquées en animation et en pédagogie ainsi qu’une formation en toxicomanie sont exigées des personnes qui présentent l’atelier dans les écoles. De plus, les animateurs doivent compléter la formation spécifique exigée par la Maison Jean Lapointe. Cette formation comporte quatre parties : la théorie, l’observation terrain, des lectures pertinentes et la pratique auprès de groupes ciblés. Par la suite, des visites périodiques de supervision permettent d’assurer que les plus hauts standards d’animation sont maintenus en tout temps.

Le déploiement du Programme

L’implantation du Programme Mon indépendance, j’y tiens! a débuté en 2008 et la Fondation Jean Lapointe a assuré le financement de la première année d’opération à même ses propres fonds. Au cours de cette première année, plus de 7 000 jeunes ont été rencontrés à Montréal et dans les villes limitrophes. Par la suite, la Fondation est parvenue à s’associer aux trois ministères les plus concernés par les problèmes auxquels font face les jeunes en milieu scolaire : le Ministère de l’Éducation, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux et le Ministère de la Sécurité Publique.

À la fin de l’année scolaire 2009-2010, 12 000 jeunes étaient venus s’ajouter au 7 000 de la première année et le Programme Mon indépendance, j’y tiens! était parvenu à sensibiliser 19 000 jeunes aux risques associés à l’alcool et aux drogues.

En 2010-2011, les objectifs étaient de parvenir à toucher 20 000 jeunes francophones et anglophones dans 8 régions du Québec. Les objectifs ont été dépassés et plus de 22 000 jeunes ont été sensibilisés à Montréal, Laval, Québec, Montérégie, Îles-de-la-Madeleine, Bas-St-Laurent, Laurentides et Mauricie.

Nos objectifs pour Mon indépendance, j’y tiens ! :

  • 2011-2012 : 30 000 jeunes dans 12 régions (ajout de Saguenay-Lac-Saint-Jean, Côte Nord, Nord du Québec et le Centre du Québec)
  • 2012-2013 : 40 000 jeunes dans 13 régions (ajout de Chaudière-Appalaches)
  • 2013-2014 : 45 000 jeunes dans 15 régions (ajout de l’Estrie et de l’Outaouais)
  • 2014-2015 : 60 000 jeunes dans 17 régions (ajout de l’Abitibi-Témiscamingue et de Lanaudière)

À compter de 2014-2015, Mon indépendance, j’y tiens! sera offert à 80 % des jeunes qui entrent à l'école secondaire au Québec.

Répondant à une lacune importante dans les services existants, le programme Mon indépendance, j’y tiens! s’est rapidement imposé au Québec, bénéficiant d’une adhésion instantanée et d’une appréciation de tous les acteurs impliqués: les commissions scolaires, les écoles, les parents et surtout les jeunes eux-mêmes. Il bénéficie de l’appui du Gouvernement du Québec et de joueurs majeurs de la communauté des affaires du Québec.

Le Financement du programme

Jusqu’à maintenant, le déploiement de Mon indépendance, j’y tiens! a été rendu possible grâce aux événements de collectes de fonds de la Fondation Jean Lapointe, entre autres, Le Grand Festin d‘huîtres supporté par la Financière Banque Nationale et le Tournoi de golf annuel associé à Bombardier Aéronautique. La Fondation bénéficie également, jusqu’en 2014, d’un financement annuel de 200 000 $ de la part des trois ministères associés au projet.

Les défis à relever pour élargir la gamme des services offerts aux jeunes du Québec

Soucieuse de souscrire aux meilleures pratiques et de mettre en place une stratégie efficace de prévention, La Fondation Jean Lapointe désire élargir la gamme et la fréquence des activités accessibles aux jeunes, aux parents et aux enseignants durant l’adolescence de la façon suivante :

1. Poursuivre le déploiement de  Mon Indépendance, j’y tiens!  afin de toucher 60 000 jeunes par année d’ici 2014-2015, ce qui représente environ 80% des jeunes de 1re secondaire au Québec.
C’est grâce au déploiement progressif, initié en 2008, qu’à ce jour plus de 70% des jeunes de première secondaire de la grande région de Montréal reçoivent l’atelier. Évidemment, nous poursuivons le même objectif pour les jeunes en région afin que l’effet de masse et celui de l’harmonisation des messages puissent être des facteurs significatifs dans la modification des comportements problématiques de consommation d’alcool et de drogues. Pour permettre le déploiement graduel du programme à l’ensemble du Québec tout en maintenant une saine gestion budgétaire et une évaluation continue de nos programmes, La Fondation et la Maison Jean Lapointe ont créé des partenariats auprès de différentes instances telles les Agences de Santé et de Services sociaux, les Commissions scolaires et la Sûreté du Québec. La coordination de ces différentes équipes sur le terrain est assumée par la Maison Jean Lapointe et celles-ci sont soumises aux évaluations continues.

2. S’assurer que les jeunes, les parents et les enseignants aient accès rapidement et en tout temps à une information juste et à jour sur l’alcool et les autres drogues par le biais d’un site Internet interactif.
Le site Internet interactif Mon indépendance, j’y tiens! viendra favoriser l’harmonisation des messages, permettra de parfaire les connaissances sur les thématiques abordées lors de la présentation de l’atelier et constituera une ressource fiable d’informations pour les jeunes, les parents, les enseignants et la population en général.

L’Internet est un outil clé pour les jeunes qui désirent de l’information juste sur des problématiques auxquelles ils sont confrontés, tout en leur assurant l’anonymat. Le site Internet de Mon indépendance, j’y tiens! permettra aux jeunes d’échanger avec des experts dans une approche personnalisée, d’obtenir en tout temps de l’information cohérente sur la toxicomanie et surtout, de bénéficier d’une approche qui évite la gêne et le jugement des pairs. Cet outil essentiel assurera un suivi de qualité qui correspond aux meilleures pratiques. Il sera également une plate-forme essentielle pour informer le grand public sur les actions de prévention que mènent la Maison et la Fondation Jean Lapointe grâce à l’implication de ses donateurs et ses partenaires financiers.

3. Favoriser l’accès à des activités de prévention des risques liés à la consommation d’alcool et des drogues durant les autres années du secondaire en élargissant nos activités de prévention.
Pour l’équipe de La Maison et de la Fondation Jean Lapointe il est primordial de poursuivre les efforts de prévention auprès des jeunes en favorisant un accès gratuit à des activités de prévention pour les autres niveaux du secondaire.

Présentement, nous travaillons conjointement avec le CQLD afin de rendre accessible d’autres activités de prévention qui seront une suite logique à Mon indépendance, j’y tiens! et qui respecteront les meilleures pratiques. À suivre !

Nous Appuyer

Bonjour, votre javascript est désactivé..!! svp activez le javascript de votre moteur de recherche pour un resultat optimal sur ce site.